2021

Probe Metals annonce le dépôt du rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur le projet Val-d’Or Est, Québec; le nombre d’onces de ressources augmente

15 juil. 2021
En Fr

Toronto, le 15 juillet 2021 – PROBE METALS INC. (TSX-V : PRB) (OTCQB : PROBF) (« Probe » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer le dépôt d’un rapport technique sur son projet Val-d’Or Est (le « rapport ») intitulé « NI 43-101 Technical Report for the Val-d’Or East Project, Abitibi Greenstone Belt, Quebec, Canada ». Le rapport daté du 14 juillet et préparé conformément au dispositions du Règlement 43-101 (le « Règlement 43-101 ») est disponible pour consultation sur SEDAR (www.sedar.com) et sur le site web de la Société (www.probemetals.com).

L’estimation des ressources qui fait l’objet du rapport conforme au Règlement 43-101 sert de fondement pour l’évaluation économique préliminaire (« EEP ») à venir sur le projet. À la suite d’une analyse détaillée des ressources souterraines modélisées, les consultants impliqués dans la préparation de l’EEP et de l’estimation des ressources, Ausenco Engineering Canada Inc. (« Ausenco ») (EEP) et GoldMinds Geoservices (estimation des ressources), ont identifié d’autres ressources aurifères qui pourraient potentiellement être extraites dans le cadre d’un scénario d’exploitation minière. Par conséquent, les ressources estimées dans les ressources souterraines modélisées ont augmenté de 131 700 onces et les ressources totales (exploitables par fosse et souterraines) s’élèvent maintenant à 1 800 900 onces d’or de ressources mesurées et indiquées (« M&I ») et 2 309 600 onces d’or dans la catégorie des ressources présumées.

Yves Dessureault, chef de l’exploitation de Probe, a déclaré : « Nous sommes très heureux des progrès réalisés, tant au niveau de la mise à jour de l’estimation des ressources que de l’EEP à venir. Notre approche holistique au niveau de la conception du projet et la communication ouverte entre nos consultants ont mené à une augmentation des ressources aurifères et des onces potentiellement exploitables, pour une amélioration du projet dans son ensemble. Les travaux sur l’EEP avancent très bien et nous avons hâte d’annoncer la publication au T3. » 

Le rapport a été préparé par Merouane Rachidi, Ph. D., géo., et Claude Duplessis, P. Eng., de GoldMinds Geoservices, et Alain-Jean Beauregard, géo., et Daniel Gaudreault, P. Eng., de Geologica Groupe-Conseil Inc., tous des personnes qualifiées tel que ce terme est défini dans le Règlement 43-101. Le rapport étaye les renseignements scientifiques et techniques portant sur la mise à jour des ressources minérales contenus dans le communiqué de la Société daté du 1er juin 2021. Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé, préparé et approuvé par M. Marco Gagnon, géo., vice-président exécutif de Probe, lequel est une personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101.

Projet Val-d’Or Est – Sommaire des ressources minérales
Le projet Val-d’Or Est englobe les propriétés du couloir aurifère Pascalis, du couloir aurifère Monique et du couloir aurifère Courvan, toutes détenues à 100 % par Probe
Tableau 1 : Propriétés du projet Val-d’Or Est (participation de 100 %)

Tous les gîtes / Catégorie

Ressources exploitables par fosse

Ressources souterraines

Total

Tonnes

Teneur

(g/t Au1)

Or

(oz)

Tonnes

Teneur

(g/t Au1)

Or

(oz)

Tonnes

Teneur

(g/t Au1)

Or

(oz)

Mesurées

5,111,000

2.12

347,600

660,000

2.43

51,500

5,771,000

2.15

399,100

Indiquées

21,404,000

1.56

1,072,700

2,602,000

3.08

257,900

24,006,000

1.72

1,330,600

Mesurées & Indiquées

26,515,000

1.67

1,420,300

3,262,000

2.95

309,400

29,777,000

1.81

1,729,700

Présumées

20,702,000

1.58

1,053,800

8,230,000

3.43

906,500

28,932,000

2.11

1,960,400

1 Au = symbole de l’or

Dans le cadre de sa stratégie de consolidation des terrains pour son projet Val-d’Or Est, Probe a acquis une participation de 60 % dans la propriété Cadillac Break Est en coentreprise avec O3 Mining Inc., laquelle englobe le gîte Sleepy. La Société détient aussi une participation de 100 % dans les propriétés Lapaska et Senore du projet Val-d’Or Est.

Tableau 2 : Autres propriétés du projet Val-d’Or Est

Gîte / Catégorie

Ressources exploitables par fosse

Ressources souterraines

Total

Tonnes

Teneur

(g/t Au)

Or

(oz)

Tonnes

Teneur

(g/t Au)

Or

(oz)

Tonnes

Teneur

(g/t Au)

Or

(oz)

Lapaska1

Total Présumées

512,000

1.47

24,200

460,000

3.19

47,200

972,000

2.28

71,300

Senore1

Total Présumées

549,000

1.78

31,400

38,000

2.68

3,300

587,000

1.84

34,700

Sleepy2

Total Présumées

 

 

 

1,113,000

4.70

167,900

1,113,000

4.70

167,900

1 Rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur le projet Val-d’Or Est – Octobre 2019, participation de 100 %
2 Rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur le projet Sleepy – Décembre 2014, Intérêt de  60 %

La Société a démontré, grâce à une série d’essais de performance, que la technologie de tri de minerai donne d’excellents résultats avec le type de minéralisation que l’on trouve sur le projet Val-d’Or Est. En appliquant le tri de minerai au stérile minéralisé avec des taux de récupération de l’or très conservateurs, une quantité supplémentaire de matériel minéralisé pourrait être extraite du stérile minéralisé et ainsi s’ajouter aux ressources minérales du projet.
 
Tableau 3 : Projet Val-d’Or Est – Ressources additionnelles à l’intérieur des fosses conceptuelles découlant du recours au tri de minerai

Catégorie de ressources

Tonnes
 

Teneur
(g/t Au)

Onces
(oz)

Mesurées

996,000

0.32

10,300

Indiquées

5,799,000

0.33

60,900

Mesurées & Indiquées

6,795,000

0.33

71,200

Présumées

7,438,000

0.31

75,300

Notes:
1    Ces ressources minérales à l’intérieur des fosses conceptuelles représentent le matériel à basse teneur, entre un seuil de coupure de 0,25 g/t et le seuil de coupure de 0,40 ou 0,42 g/t Au des ressources minérales exploitables par fosse présentées au tableau 1. Ce seuil de coupure plus bas est basé sur les paramètres suivants : coût du tri de minerai de 2,00 $/t, récupération de l’or du procédé de tri de minerai de 75 % et récupération globale de l’or incluant la gravité et la lixiviation de 68 %, récupération de masse de 40 % dans le cadre du procédé de tri de minerai.

Le tableau suivant présente les ressources aurifères détaillées pour chacun des couloirs et des gîtes qui composent le projet Val-d’Or Est :
Tableau 4 : Projet Val-d’Or Est – Ressources détaillées

Gîte / Catégorie

Ressources exploitables par fosse

Ressources souterraines

Total

Tonnes

Teneur

(g/t Au)

Or

(oz)

Tonnes

Teneur

(g/t Au)

Or

(oz)

Tonnes

Teneur

(g/t Au)

Or

(oz)

Couloir aurifère Pascalis

Mesurées

4,491,000

2.20

317,300

640,000

2.40

49,400

5,131,000

2.22

366,700

Indiquées

6,307,000

1.76

356,500

766,000

2.64

65,000

7,073,000

1.85

421,500

Mes. & Ind.

10,798,000

1.94

673,800

1,406,000

2.53

114,400

12,204,000

2.01

788,200

Présumées

6,007,000

1.63

315,500

2,694,000

2.77

239,900

8,701,000

1.99

555,500

Couloir aurifère Monique

Mesurées

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Indiquées

12,388,000

1.38

548,000

1,231,000

3.15

124,800

13,619,000

1.54

672,800

Mes. & Ind.

12,388,000

1.38

548,000

1,231,000

3.15

124,800

13,619,000

1.54

672,800

Présumées

9,082,000

1.41

411,000

2,651,000

3.06

260,400

11,733,000

1.78

671,400

Couloir aurifère Courvan

Mesurées

620,000

1.52

30,300

20,000

3.22

2,100

640,000

1.57

32,400

Indiquées

2,710,000

1.93

168,200

604,000

3.50

68,000

3,314,000

2.22

236,200

Mes. & Ind.

3,330,000

1.85

198,500

624,000

3.49

70,100

3,954,000

2.11

268,600

Présumées

5,613,000

1.81

327,300

2,885,000

4.38

406,200

8,498,000

2.68

733,500

Gîte Lapaska

Présumées

512,000

1.47

24,200

460,000

3.19

47,200

972,000

2.28

71,300

Gîte Senore

Présumées

549,000

1.78

31,400

38,000

2.68

3,300

587,000

1.84

34,700

Gîte Sleepy

Présumées

--

--

--

1,113,000

4.70

167,900

1,113,000

4.70

167,900

Notes:
1    La viabilité économique de ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’a pas été démontrée. L’estimation des ressources minérales pourrait être affectée de façon importante par des enjeux environnementaux, d’obtention des permis, juridiques, liés aux titres, liés aux marchés ou d’autres enjeux pertinents. La quantité et la teneur des ressources présumées dans l’estimation sont de nature incertaine et il n’y a pas eu suffisamment de travaux réalisés pour définir ces ressources présumées comme des ressources indiquées ou mesurées.
2    La base de données utilisée dans le cadre de cette estimation de ressources minérales inclut des résultats de forage provenant de forages historiques jusqu’au récent programme de forage 2020.
3    La mise à jour des ressources minérales exploitables par fosse est présentée selon un seuil de coupure de 0,42 g/t Au pour le gîte Monique et de 0,40 g/t pour les autres gîtes. Ces seuils de coupure ont été calculés selon un prix de l’or à 1 600 $ US par once troy et un taux de change de 1,333 $ US / $ CA et sont basés sur les paramètres suivants : coût d’extraction minière de 3,00 $ ou 3,50 $/t, coûts de traitement et G&A de 21,50 $/t, coût de transport à une usine de traitement centrale en fonction de la distance sur les routes existantes @ 0,15 $/t.km, récupération de l’or de 95 %, angles de pente de 48° à 59° tel qu’indiqué dans le communiqué du 23 février 2021. 
4    Les ressources minérales souterraines sont basées sur l’utilisation de deux principales méthodes d’abattage : retrait par longs trous, à 82 $/t selon la largeur des chantiers, et coupe et remblai mécanisé à 110 $/t, avec les mêmes coûts unitaires que ceux utilisés pour les ressources exploitables par fosse, résultant en des seuils de coupure de 1,65 et 2,05 g/t Au. Ces seuils de coupure ont ensuite été utilisés pour délimiter des formes continues de matériel minéralisé souterrain au-dessus des seuils de coupure calculés. Les blocs au sein de ces formes minéralisées souterraines qui sont sous les seuils de coupure ont été inclus sous forme de matériel de dilution et la teneur présentée correspond à la moyenne de toutes les formes minéralisées souterraines qui ont été délimitées.
5    L’interprétation géologique des gîtes est basée sur les lithologies et sur l’observation que les domaines minéralisés se trouvent soit à l’intérieur ou à proximité de dykes subverticaux, de zones de déformation ou sous la forme de réseaux de veines de quartz-tourmaline à faible pendage.
6    Les ressources minérales présentées ci-dessus ont été estimées avec des blocs des dimensions suivantes : 5 m × 5 m × 5 m pour les ressources exploitables par fosse du gîte Monique, et 2,5 m × 2,5 m × 2,5 m pour toutes les autres ressources.
7    Les blocs ont été interpolés à partir de composites de longueurs égales calculés à partir des intervalles minéralisés. Avant le regroupement en composites, une teneur de coupure supérieure (variant de 28 à 100 g/t Au selon le gîte) a été appliquée. Selon le gîte, les composites étaient soit de 1,0 mètre ou de 1,5 mètre. 
8    L’estimation des ressources minérales a été effectuée en utilisant la méthode de l’inverse de la distance au carré, en trois passes. À chaque passe, les ellipsoïdes de recherche utilisés suivaient les axes déterminés par l’interprétation géologique.
9    Les ressources minérales ont été classées conformément aux lignes directrices et aux normes de définitions de l’ICM pour les ressources minérales et les réserves minérales préparées par le comité permanent de l’ICM sur les définitions des réserves et adoptées par le conseil de l’ICM en 2019, et les procédures de classification des ressources minérales ont été suivies en conformité avec le Règlement 43-101 des Autorités canadiennes en valeurs mobilières.
10    Afin d’estimer avec exactitude les ressources, les vides souterrains (puits, rampes et galeries) et les fosses existantes ont été soustraits des corps minéralisés modélisés avant l’optimisation des fosses.
11    Les estimations de tonnage tiennent compte de valeurs de densité mesurées par Gold Trend : 2,82 tonnes par mètre cube pour le couloir aurifère Courvan, 2,83 pour le couloir aurifère Pascalis et 2,88 pour le couloir aurifère Monique. Les résultats sont présentés non dilués et en place pour les ressources exploitables par fosse et dilués pour les ressources souterraines.
12    Cette estimation de ressources minérales est datée du 1 juin 2021 et la date de fermeture pour la base de données de forage utilisée pour produire cette mise à jour de l’estimation des ressources minérales est le 8 mai 2021. Les tonnages et les onces dans les tableaux ont été arrondis au millier près et à la centaine près respectivement. Ainsi, les totaux pourraient ne pas correspondre à la somme des composantes.
13    De plus amples détails sont présentés dans le rapport technique.

À propos du projet Val-d’Or Est

Depuis 2016, Probe Metals s’affaire à consolider son portefeuille de propriétés dans le secteur très favorable à l’est de Val-d’Or, dans la province de Québec. Le projet Val-d’Or Est regroupe des terrains de l’échelle d’un district, couvrant une superficie de 436 kilomètres carrés; il représente l’une des plus grandes positions de terrain dans le camp minier de Val-d’Or. La propriété englobe trois anciennes mines (les mines Béliveau, Monique et Bussières) et est traversée par quatre couloirs miniers d’envergure régionale, incluant la prolifique Faille de Cadillac sur 14 kilomètres d’étendue latérale. Val-d’Or Est est situé dans un environnement minier à faible coût et politiquement stable, où l’on retrouve plusieurs mines en production et usines de traitement opérationnelles.   

À propos de Probe Metals :
Probe Metals Inc. est une société d'exploration aurifère canadienne qui se consacre à l'acquisition, à l'exploration et au développement de projets aurifères très prometteurs. La Société s’affaire à découvrir et à développer des projets aurifères de haute qualité, y compris son principal actif situé au Québec, le projet aurifère Val-d'Or Est de plusieurs millions d'onces. La Société est bien financée et contrôle un ensemble de propriétés d'exploration stratégiques de plus de 1 000 kilomètres carrés au sein de certaines des plus prolifiques ceintures aurifères au Québec. La Société a été constituée à la suite de la vente de Probe Mines Limited à Goldcorp pour $526M en mars 2015. Newmont détient actuellement une participation d’environ 11.6 % dans la Société.

Au nom de Probe Metals Inc.,
 
David Palmer, Ph.D. 
Président et chef de la direction

Pour plus d’information :

Veuillez visiter notre site Internet au www.probemetals.com ou contacter :

Seema Sindwani
Directrice des relations avec les investisseurs
info@probemetals.com
+1.416.777.9467

Énoncés prospectifs

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence et à l'exactitude du présent communiqué de presse. Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » qui ne sont pas des faits historiques. Les énoncés prospectifs comprennent des estimations et des énoncés décrivant les futurs plans ou objectifs de la Société, et comprennent des mots à l’effet que la Société ou la direction s’attend à ce qu’une condition ou qu’un résultat spécifié se réalise. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’emploi de termes comme « est d’avis », « anticipe », « s'attend à », « estime », « pourrait », « devrait », « sera » ou « planifie ». Puisque les énoncés prospectifs sont fondés sur des hypothèses et font référence à des événements et des conditions futures, ils comportent de par leur nature des risques et des incertitudes. Bien que ces énoncés soient fondés sur les informations présentement à la disposition de la Société, la Société n’offre aucune garantie à l’effet que les résultats réels seront conformes aux attentes de la direction. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui sous-tendent les renseignements prospectifs pourraient faire en sorte que les événements réels, les résultats, le rendement, les perspectives et les opportunités soient sensiblement différents de ceux exprimés ou sous-entendus dans les renseignements prospectifs. Les renseignements prospectifs dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, les futurs plans et objectifs de la Société, ses déclarations, les résultats d’exploration, la minéralisation potentielle, l’estimation des ressources minérales, les plans d’exploration et de développement minier, la date prévue du début des opérations et l’estimation des conditions du marché. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents des renseignements prospectifs comprennent, sans s’y limiter, l’incapacité d’identifier des ressources minérales, l’incapacité de convertir les ressources minérales estimées en réserves, l’incapacité de réaliser une étude de faisabilité qui recommanderait une décision d’aller en production, la nature préliminaire des résultats d’essais métallurgiques, les délais d’obtention ou l’incapacité d’obtenir les approbations gouvernementales, environnementales ou autres à l’égard des projets, les risques politiques, l’incapacité de s’acquitter de l’obligation d’accommoder les Premières Nations et autres peuples autochtones, les incertitudes quant à la disponibilité et au coût du financement requis dans l’avenir, les fluctuations des marchés des capitaux propres, l’inflation, les fluctuations des taux de change, les fluctuations des prix des matières premières, les délais dans le développement des projets, des variations importantes des dépenses en immobilisations et des coûts d’exploitation par rapport aux estimations, et les autres risques inhérents à l’industrie de l’exploration et du développement minier, ainsi que les risques décrits dans les documents publics de la Société déposés sur SEDAR. Bien que la Société soit d’avis que les hypothèses et les facteurs pris en compte dans la préparation des renseignements prospectifs inclus dans le présent communiqué de presse sont raisonnables, l’on ne devrait pas se fier indûment aux renseignements prospectifs, qui s’appliquent uniquement en date du présent communiqué de presse, et rien ne garantit que les événements se dérouleront dans les délais indiqués ou à tout autre moment. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout renseignement prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres, sauf si requis par la loi.