2020

Probe Metals fait une nouvelle découverte et augmente l’étendue des zones aurifères sur la propriété Monique, projet Val-d’Or Est, Québec

7 Jul 2020
En Fr Figure 1

Faits saillants :

  • Nouvelle zone aurifère, la zone P, découverte près de la surface, avec des intervalles de forage titrant jusqu’à 1,4 g/t Au sur 22,5 mètres, incluant 7,0 g/t Au sur 2,5 mètres, 1,1 g/t Au sur 35,0 mètres et 2,4 g/t Au sur 5,7 mètres, située de 100 à 200 mètres au nord-nord-ouest de l’ancienne fosse Monique.
  • Nouveaux résultats significatifs issus du forage d’expansion des ressources dans la zone A, entre 450 et 525 mètres de profondeur, incluant 4,8 g/t Au sur 5,0 mètres et 8,2 g/t Au sur 3,7 mètres.
  • Hautes teneurs en or obtenues dans le cadre du forage d’expansion dans la zone J, qui s’étend sur une étendue latérale de 200 mètres de plus, entre la surface et 200 mètres de profondeur, incluant 14,0 g/t Au sur 3,0 mètres et 8,1 g/t Au sur 5,1 mètres.
  • D’autres travaux de forage d’expansion des ressources sont prévus dans le secteur des nouvelles découvertes. Deux foreuses sont présentement mobilisées sur le couloir aurifère Monique.

Toronto, le 7 juillet 2020 – Probe Metals Inc. (TSX-V : PRB) (OTCQB : PROBF) (« Probe » ou la « Société ») a le plaisir de publier de nouveaux résultats issus du programme de forage 2020 sur la propriété Monique du projet Val-d’Or Est (la « propriété »), détenue à 100 % par la Société et située près de la ville de Val-d’Or au Québec. Les résultats de treize (13) sondages totalisant 4 763 mètres ont été reçus et démontrent une expansion continue, latéralement et en profondeur, des zones aurifères A, J et L (voir la figure 1). Une nouvelle découverte, la zone P, a aussi été recoupée dans plusieurs sondages ciblant l’extension au nord-ouest de l’ancienne fosse Monique. Toutes ces zones sont situées à l’intérieur du bail minier Monique, qui se trouve à moins de cinq kilomètres à l’est du principal inventaire de ressources aurifères de Probe au gîte New Béliveau. Le programme de forage 2020 est axé sur le forage d’expansion autour de l’ancienne mine à ciel ouvert Monique et d’autres zones aurifères sur la propriété. Un nouveau levé de PP haute puissance en 3D sera entrepris au nord-ouest et au sud-est du couloir aurifère Monique au courant de l’été. Une sélection des meilleurs résultats de forage est présentée ci-dessous.

David Palmer, président et chef de la direction de Probe, a déclaré : « Les résultats continuent d’indiquer une amélioration du système aurifère à Monique et, encore une fois, montrent aussi l’excellent potentiel de faire de nouvelles découvertes aurifères significatives sur ce projet. Les récents travaux de forage ont définitivement élevé Monique au niveau prioritaire et une deuxième foreuse est maintenant mobilisée pour approfondir ces résultats. Dans un contexte de prix de l’or élevés comme celui que nous connaissons actuellement, nous avons le privilège de travailler sur un inventaire de ressources de plusieurs millions d’onces, dans une juridiction favorable à l’industrie minière et où les coûts sont peu élevés comme Val-d’Or. Notre stratégie d’exploration continue de porter fruit alors que nous allons chercher de la croissance et de l’amélioration sur toutes nos propriétés dans le cadre du projet Val-d’Or Est. »

Onze des treize sondages avaient pour but de vérifier les zones aurifères à faible profondeur au nord-ouest de l’ancienne fosse Monique. Les résultats indiquent que les teneurs, l’épaisseur et la continuité de la minéralisation aurifère restent bonnes latéralement et à faible profondeur. Lors des travaux de forage dans ce secteur, la nouvelle zone P a été recoupée au début des sondages. Il s’agit d’un réseau significatif de veines de quartz-carbonates-pyrite aurifères encaissé dans un filon-couche de diorite, parallèle et situé de 50 à 75 mètres au nord des zones J-L. Pour l’instant, la zone P n’a été testée que sur une distance d’environ 200 mètres et reste ouverte à l’expansion. Durant le programme, deux sondages visant à vérifier la zone A en profondeur ont rencontré des intervalles significatifs (MO-46 et 54). La zone A reste largement non testée sous les 450 mètres de profondeur. En se basant sur les résultats de ces sondages, d’autres travaux de forage ont été planifiés pour vérifier la zone A en profondeur, ainsi que les zones J-L-P latéralement et en profondeur.

Résultats de forage sélectionnés du programme de forage dans le secteur Monique.

Sondage

De (m)

À (m)

Longueur (m)

Or (g/t)

Zone/Roches encaissantes

MO-42

93,0

100,2

7,2

0,8

P/Volcanites

 

240,0

255,0

15,0

1,6

L/Volcanites fels.-int.

incluant

252,5

255,0

2,5

7,8

L/Volcanites

MO-43

37,5

51,0

13,5

0,7

P/Diorite

 

56,0

78,5

22,5

1,4

P/Diorite

incluant

71,0

73,5

2,5

7,0

P/Diorite

 

84,5

88,3

4,5

1,1

P/Diorite

 

221,3

226,5

5,2

2,6

J/Diorite

incluant

224,7

226,5

1,8

4,1

J/Diorite

MO-44

31,8

67,1

35,3

1,1

P/Diorite

incluant

35,8

37,3

1,5

8,6

P/Diorite

incluant

66,0

67,1

1,1

7,5

P/Diorite

 

183,0

191,7

8,7

4,2

J/Diorite-Volcanites

incluant

185,0

186,0

1,0

27,4

J/Volcanites

MO-46

492,2

502,0

9,8

2,8

A/Volcanites

incluant

492,2

497,2

5,0

4,8

A/Volcanites

MO-47

40,6

56,3

15,7

1,1

P/Diorite-Volcanites

incluant

41,6

45,6

4,0

2,0

P/Diorite-Volcanites

 

195,9

198,9

3,0

14,0

J/Volcanites

incluant

195,9

196,9

1,0

34,3

J/Volcanites

MO-48

130,2

135,3

5,1

1,5

P/Diorite

 

248,6

249,6

1,0

12,2

L/Volcanites

 

266,3

279,4

13,1

3,5

J/Diorite-Volc. fels.-int.

incluant

266,3

271,4

5,1

8,1

J/Diorite-Volc. fels.-int.

MO-51

139,5

152,8

13,3

1,5

L/Volcanites

incluant

141,5

148,7

7,2

2,4

L/Volcanites

MO-53

87,6

93,3

5,7

2,4

P/Diorite

incluant

89,6

91,3

1,7

6,5

P/Diorite

MO-54

219,5

223,7

4,2

2,0

F/Diorite-Volcanites

 

618,1

621,8

3,7

8,2

A/Volcanites fels.-int.

incluant

619,8

620,8

1,0

28,5

A/Volcanites

(1) Tous les nouveaux résultats d’analyse présentés dans ce communiqué et dans ce tableau sont présentés en longueur dans l’axe de forage, sans teneur de coupure appliquée. L’épaisseur réelle est estimée à 75-95 % de la longueur dans l’axe de forage.

Figure 1 : Plan de surface – Secteur du couloir aurifère Monique

https://www.probemetals.com/site/assets/files/1477/figures-monique-pr2020.pdf

À propos de la propriété Monique :

La propriété Monique est située à 25 kilomètres à l’est de la ville de Val-d’Or, au Québec, et est constituée de 21 claims et d’un bail minier couvrant une superficie totale de 5,5 kilomètres carrés dans le canton de Louvicourt. La propriété renferme des ressources minérales présumées actuellement estimées à 9 126 500 tonnes à une teneur de 2,25 g/t pour 661 400 onces d’or (source : rapport technique conforme au Règlement 43-101 de Probe Metals sur le projet Val-d’Or Est datant d’octobre 2019). La propriété fait partie du projet Val-d’Or Est de la Société, dont la position de terrain consolidée couvre une superficie totale de 334 kilomètres carrés.

Géologie

La minéralisation aurifère sur la propriété Monique est principalement associée à trois zones de déformation qui traversent la propriété selon une orientation à 280° avec un pendage de 75° à 80° vers le nord. La minéralisation aurifère est définie par un réseau de veines et veinules de quartz-tourmaline-carbonate avec des sulfures disséminés dans les épontes altérées. En tout, 13 zones aurifères ont été découvertes sur la propriété jusqu’à présent. Certaines zones minéralisées ont été définies de la surface jusqu’à une profondeur de 500 mètres et leur épaisseur varie de moins de 1 mètre jusqu’à plus de 20 mètres. Les lentilles minéralisées présentent une étendue latérale allant jusqu’à 700 mètres.

Production historique

La mine à ciel ouvert Monique est entrée en production commerciale en 2013 et a cessé ses opérations à la fin de janvier 2015. En tout, 0,58 Mt de matériel minéralisé ont été extraites à une teneur de 2,53 g/t Au, de la surface jusqu’à une profondeur de 100 mètres, pour un total de 45 694 onces d’or.

Personne qualifiée :

Le contenu technique du présent communiqué de presse a été révisé par M. Marco Gagnon, géologue, vice-président exécutif et administrateur de Probe, lequel est une « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101.

À propos de Probe Metals :

Probe Metals Inc. est une société d'exploration aurifère canadienne qui se consacre à l'acquisition, à l'exploration et au développement de projets aurifères très prometteurs. La Société s’affaire à découvrir et à développer des projets aurifères de haute qualité, y compris son principal actif, le projet aurifère Val-d'Or Est au Québec. La Société est bien financée et contrôle un ensemble de propriétés d'exploration stratégiques de plus de 1 000 kilomètres carrés au sein de certaines des plus prolifiques ceintures aurifères au Québec. La Société a été constituée à la suite de la vente de Probe Mines Limited à Goldcorp en mars 2015. Newmont détient actuellement une participation d’environ 12 % dans la Société.

Au nom de Probe Metals Inc.,

 
David Palmer, Ph.D.

Président et chef de la direction


Pour plus d’information :

Veuillez visiter notre site Internet au www.probemetals.com ou contacter :

Seema Sindwani

Directrice des relations avec les investisseurs

info@probemetals.com

+1.416.777.9467

Énoncés prospectifs

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence et à l'exactitude du présent communiqué de presse. Le présent communiqué de presse comprend certains « énoncés prospectifs » qui ne sont pas des faits historiques. Les énoncés prospectifs comprennent des estimations et des énoncés décrivant les futurs plans ou objectifs de la Société, et comprennent des mots à l’effet que la Société ou la direction s’attend à ce qu’une condition ou qu’un résultat spécifié se réalise. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’emploi de termes comme « est d’avis », « anticipe », « s'attend à », « estime », « pourrait », « devrait », « sera » ou « planifie ». Puisque les énoncés prospectifs sont fondés sur des hypothèses et font référence à des événements et des conditions futures, ils comportent de par leur nature des risques et des incertitudes. Bien que ces énoncés soient fondés sur les informations présentement à la disposition de la Société, la Société n’offre aucune garantie à l’effet que les résultats réels seront conformes aux attentes de la direction. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui sous-tendent les renseignements prospectifs pourraient faire en sorte que les événements réels, les résultats, le rendement, les perspectives et les opportunités soient sensiblement différents de ceux exprimés ou sous-entendus dans les renseignements prospectifs. Les renseignements prospectifs dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, les futurs plans et objectifs de la Société, ses déclarations, les résultats d’exploration, la minéralisation potentielle, l’estimation des ressources minérales, les plans d’exploration et de développement minier, la date prévue du début des opérations et l’estimation des conditions du marché. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents des renseignements prospectifs comprennent, sans s’y limiter, l’incapacité d’identifier des ressources minérales, l’incapacité de convertir les ressources minérales estimées en réserves, l’incapacité de réaliser une étude de faisabilité qui recommanderait une décision d’aller en production, la nature préliminaire des résultats d’essais métallurgiques, les délais d’obtention ou l’incapacité d’obtenir les approbations gouvernementales, environnementales ou autres à l’égard des projets, les risques politiques, l’incapacité de s’acquitter de l’obligation d’accommoder les Premières Nations et autres peuples autochtones, les incertitudes quant à la disponibilité et au coût du financement requis dans l’avenir, les fluctuations des marchés des capitaux propres, l’inflation, les fluctuations des taux de change, les fluctuations des prix des matières premières, les délais dans le développement des projets, des variations importantes des dépenses en immobilisations et des coûts d’exploitation par rapport aux estimations, et les autres risques inhérents à l’industrie de l’exploration et du développement minier, ainsi que les risques décrits dans les documents publics de la Société déposés sur SEDAR. Bien que la Société soit d’avis que les hypothèses et les facteurs pris en compte dans la préparation des renseignements prospectifs inclus dans le présent communiqué de presse sont raisonnables, l’on ne devrait pas se fier indûment aux renseignements prospectifs, qui s’appliquent uniquement en date du présent communiqué de presse, et rien ne garantit que les événements se dérouleront dans les délais indiqués ou à tout autre moment. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout renseignement prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres, sauf si requis par la loi.